Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/rugbynan/www/wp-content/plugins/logo-slider/ls_logoslider.php on line 488

Brakass VS Anjou Killers

En ce dimanche 06 octobre 2019, les Brakass recevaient les Anjou Killers en guise de match d’ouverture de ce championnat 2019-2020Une affiche rêvée pour des Brakass revanchards qui se doivent de laver la déconvenue subie l’an passée sur le terrain des Anjou KillersLes conditions sont idéales, sans vent et avec quelques rayons de soleil qui viennent réchauffer les corps et les esprits en ce début de mois d’octobre

Elmer, fraîchement nommé capitaine, mène ses troupes et dès l’échauffement, l’intensité mise par les Brakass est telle qu’ils blessent une de leur nouvelle recrue (moi-même), raison pour laquelle je vous écris cet article aujourd’hui. Résultat des courses : Nez cassé et 1 mois d’arrêt !

L’échauffement se déroule sans plus d’accroc et le match peut commencer Pour cette première période, le choix a été fait par les Anjou Killers d’autoriser le jeu au pied, pensant que cela pourrait leur donner un avantage certains face aux locaux qui ne pensaient pas y être confrontés si tôt dans le championnat, enfin bref !

Pendant les 15 premières minutes, les Brakass mettent de l’envie et campent dans les 22 mètres des Killers mais ne concrétisent pas les occasions à cause de quelques en avants (le ballon rendu glissant par la rosée du matin) mais aussi à cause de la bonne défense des angevins.

Les Brakass passent beaucoup temps chez les visiteurs et des espaces se créent. Mais beaucoup d’attaques pourtant bien parties sont avortées suite à de trop nombreux ballons coffrés et rendu à l’adversaire qui a décidé de ne rien lâcher sur le jeu debout.

Malheureusement pour les locaux, les Killers ouvrent la marque un peu contre le cours du jeu à la suite d’un enchaînement de pick&go et reprennent du poil de la bête

Brakass 0-1 Anjou Killers

Pendant le reste de la première période, le jeu est animé par de nombreux coups de pieds, plus ou moins réussis par les arrière-gardes des 2 équipes, à l’image d’une chandelle assez courte de Lulu (mais qui s’est bien rattrapé sur une percée d’une vingtaine de mètres à travers les lignes adverses)

Le fait de match de cette première période : La blessure au nez (lui aussi) de Bébé Ragnar qui, sur un plaquage malheureux est obligé de sortir sur saignement. Les 2 équipes rentrent au vestiaire sur ce score de 0-1 après une mi-temps très dynamique et plaisante à voir, du moins du bord de touche où je me trouve

Mi -temps

Au retour des vestiaires, on sent les Brakass revenir avec beaucoup d’envie et de motivation afin de venir marquer les premiers points de leur saisonMais malgré cette hargne et la défense acharnée de Raoul (0 plaquages manqués stat Opta), les Killers parviennent à franchir la ligne et marquer leur deuxième essai de la journée

Brakass 0-2 Anjou Killers

On aurait pu croire que les Brakass baisseraient les bras après ce deuxième essai encaissé, mais il n’en est rien. Les locaux redoublent d’efforts et d’envie pour aller marquer cet essai qui leur ferait du bienEt cette fois ci ça y est, les Brakass concrétisent et débloquent leur compteur grâce à Flaubert qui vient écrire de sa plume l’histoire de cette saison à venir L’essai aurait pu venir de Calisson, mais son départ au ras n’a pas l’effet escompté et a bien failli jouer des tours à son équipe

Brakass 1-2 Anjou Killers

Les Brakass continuent de jouer dans l’avancée, à l’image de Serge qui combine avec Tac sur le côté fermé avant de sortir sur claquage mais c’est sans compter sur le numéro 14 des visiteurs qui vient crucifier la défense rezéene avec une course le long de la ligne de touche (ou en touche selon Tac) pour marquer le troisième et dernier essai des angevins

Brakass 1-3 Anjou Killers (Score Final)

Coup de sifflet final, les Brakass s’inclinent donc sur le score de 3 essais à 1 malgré une valeureuse prestation qui n’augure que de bonnes choses pour le restant de la saison de cette jeune équipe

Pour la troisième mi-temps, au menu saucisses-lentilles (qui manquaient de sel pour certains, mais pas pour ma part) préparées avec soin par nos chefs cuistots en regardant le match (bien pitoyable) de l’équipe de France

Homme du match : Puma, pour sa première à domicile qui a su faire parler sa puissance afin de franchir de nombreuses fois la défense angevine

Encore merci à l’équipe des Anjou Killers pour ce beau match et leur fair-play, et merci aux supporters qui sont venus nous applaudir en ce beau dimanche !!

Kuzco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.